injustice sociale

Je ne suis ni marginal, ni anarchiste , ni fou.

Je me pose juste beaucoup de questions sur notre société qui me semble bien loin d’être ce qu’elle doit représenter " Liberté, égalité, fraternité"

 

Je n'aime pas la maladie, j'ai les moyens grâce à mon don de pouvoir lutter sur certaines.

Je n'aime pas la précarité, la pauvreté, savoir que des enfants ou des adultes meurent de faim ou n'ont pas de logements, ni cadeau à Noel   Et je pense que c'est la responsabilité  et le devoir de chacun à ce que l'autre puisse vivre décemment. Au lieu d’être hypocrite, jaloux, méchant, injuste.

 

L'injustice sociale dont on parle tant qui motive certaines personnes et qui est méprisée par d'autres c'est quoi exactement ?

L'injustice sociale, pour moi, c'est l'injustice professionnelle, souvent une injustice financière qui rend les personnes dans une situation d'injustice sociale pour les envoyer dans une précarité.

Un salaire doit assurer les revenus pour faire vivre une famille. Assurer un logement, la nourriture, les soin et vêtir la famille, vient ensuite les loisirs. Ce sont des droits pour TOUT le monde.

Autrefois c'était le salaire de l'homme qui suffisait à toutes ses taches, aujourd'hui c'est le salaire d'un couple et dans la plupart des cas il ne suffit pas. Hausse des loyers, des charges, du confort et de cette vie très matérialiste....

Il est rare qu'un couple ne subisse pas une période de chômage qui vient déséquilibrer le couple, parfois le perdre...C'est là que les aides sociales arrivent, souvent en retard à cause des modes de paiements dus aux années X2.

Des difficultés surgissent alors. 

 

Souvent les allocations logements viennent en plus du salaire pour payer un loyer.

Pour moi, de l'instant qu'un couple ou une personne seule ne puisse pas payer un loyer me laisse penser que son salaire n'est pas à la hauteur du mode de vie. C'est à dire que les salaires ne correspondent pas à la réalité des dépenses de la vie courante. Manger, dormir, se soigner, Vivre.

 

Il y a donc le SMIC qui est un revenu minimum. C'est à dire que l'on ne peut pas toucher moins pour un emploi à temps plein. Hors pour contrer cette loi, il existe des CDD ou autres pour lequel vous serez payé en conséquence, c'est à dire pas grand chose, des demis, voir des tiers de salaires au SMIC. Pour lequel vous rajouterez les aides au logement, voir aujourd'hui le RSA ou prime d'activité, le tout ne dépassant pas le taux de salaire minimum , normalement.

 

Tour cela nous amène à une précarité. Une dépendance sociale avec des inégalités.

La principale étant qu'une personne qui travaille au SMIC finit par gagner moins qu'une personne sans emploi. Les frais de trajets qu'il doit assumer pour aller au travail (de plus en plus coûteux, merci le gouvernement), les fins d'aides de la CAF , etc...

On s'aperçoit aussi que le salaire minimum devient un salaire obligatoire qui peut durer toute une carrière dans certains emplois (il est dommage que la prime d’ancienneté est disparu)

Ses emplois sont souvent les plus durs, les plus manuels. Ouvriers, salariés dans le bâtiment, le commerce et la plupart des services à la personne.

Certains diront " ils n'avaient qu'à faire des études". A ceux-là , je leur réponds que sans ouvriers, sans agriculteurs, vous vous assiérez par terre, dormiriez par terre, mangerez dans vos mains, et encore sans agriculteur, vous ne mangeriez pas...

Pour moi, il y a une trop grandes différences de salaires par rapport aux métiers.

 

On s'aperçoit aussi que pour la retraite, c'est aussi eux qui devront travailler le plus longtemps. Cela s'explique parce que leur retraite sera encore plus petite que leur salaire... Vous pouvez diviser par 2 leur salaire..Tu trimes toute ta vie pour avoir une fin de vie ... désastreuse.

A l'heure actuelle il est rare de travailler sa vie entière dans la même entreprise, donc à chaque fois tu recommences à travailler au SMIC quel que soit ton âge, ton expérience. Et donc ceci avec des périodes de chômage qui sont plus longues en vieillissant parce que " trop vieux, pas assez rapide, ceci ou cela, malgré ton expérience.

 

Toute cette injustice professionnelle/financière pousse les gens vers une précarité.

Cette précarité qui est méprisé par la société. Par les hommes politiques, par l'administration et tous les services qui en dépendent mais qui en vivent. Parce que cette précarité est une source de travaille administrative, mais comme elle est une source de travaille, elle est aussi une source de dépenses. Logique..

 

Que faire pour remédier à ce fléau grandissant ?

Bien que je ne détienne pas les clefs de la solution.

Il me semble que la base étant les revenus, il faut commencer par la et être honnête. Les richesses doivent se partager. Une entreprise gagne de l’argent grâce à ses employés. Un riche devient riche parce qu'il vend bien . Par conséquent les ouvriers doivent être rémunérer correctement , pas forcément au SMIC.

L'état devrait revoir les charges sociales pris sur les salaires. Il faudrait que la diminution des charges soient réparties dans les salaires. Et non pas seulement des économies pour l'entreprise.

L'idéal étant de faire du 50/50.

 

Nous sommes dans un pays qui ne pensent qu'a résoudre sa dette en piochant dans les poches des français, du peuple. 

Cela ne fonctionne pas, la dette s'empire, le pays souffre.

Il faudrait que les politiciens rendent des comptes. Comme dans une entreprises dont ils fixent eux-mêmes les lois d'ailleurs. Il faudrait qu'ils aient aussi les revenus comme n’importe quel entreprise. Et non pas des sommes royalistes, la fin des avantages comme toute entreprise dont la aussi ils ont mis des règles. Mais eux en sont exempts, ce n'est pas normal. C'est l'argent des français. Nous avons notre mot à dire il me semble. 

 

A qui profite le CICE et les 20 milliards . Aux petits agriculteurs, commerçants, artisan qui galère ?Qui bien souvent ont mis toutes leurs économies et leurs biens et qui sont taxés et parfois méprisés par les impôts, services administratifs et politiques . Alors que ce sont toutes ses petites entreprises qui font de l'emplois en réalité.

Non cet argent est versé aux grosses sociétés qui emplois beaucoup de monde afin qu'ils continuent d’embaucher. La réalité est tout autre (voir l'émission sur France 2)

Toujours des avantages pour les riches sous prétexte qu'ils créent beaucoup d'emplois, ce qui est moins vrais aujourd'hui qu'autrefois et relatifs.

Combien y a t'il de commerçants, d'artisans, et autres professions. Ne sont ils pas supérieurs en nombre. A eux tous ne valent ils pas plus que ses grosses sociétés . Et pourtant il n'y pas de partage. Pire ils ne sont aucunement aidés.

Et eux doivent payer leurs charges...

 

Je pourrai parler des SDF, une précarité qui souvent est accompagné par la justice et les services sociaux pour t'enfoncer un peu plus.

612 morts cette année, probablement 6 fois plus dira l’article dans le Parisien

C'est honteux pour notre pays

Quand on voit l'argent récolté auprès des automobilistes pour soi disant éviter les accidents et les morts.

Il y a de quoi se révolter....

 

..... Ludovic Rousseau .....

Aimons nous les uns les autres.

 

Informations : Les cookies ne me servent qu'à savoir le nombre de visiteurs

Aucun compte Facebook ou autres réseaux sociaux ne sont liés à ce site internet

     

 

Contact :                                         

Ludovic Rousseau

82 Boulevard Emile Delmas 

17000 La Rochelle

  

ludovic.rousseau@live.fr

                                                 

TEL : 05 46 00 35 99

         06 48 07 49 76