Joie de vivre

La joie de vivre.

Savez vous ce que c'est que la joie de vivre ?

Oui si vous avez 50 ans et plus parce que vous avez connu cela dans votre jeunesse, jusqu'à il y a quelques années. Puis vous avez mis ça sur l'âge.

Tu n'as plus la même joie de vivre qu'il y a 10 ou 20 ans parce que tu es séparé, au chômage, ou que beaucoup de personnes de ton entourage sont décédés. La vie a changé.. C'est certain, la joie de vivre a fait place à la mélancolie. Mais si vous ouvrez les yeux, finalement vous voyez une grande partie de votre entourage dans le même cas. Ils n'ont plus la joie de vivre, de travailler. Ils se demandent pourquoi ils travaillent..

Pourquoi ils vivent ?

Manque de motivations, d’enthousiasme. 

Pour gagner de l'argent. Oui et certains vont bien en vivre, mais ou est la joie de vivre ?

Il n'y a plus de bars ou l'on peu discuter, rire , draguer, flirter. Ni bar. Ni restaurant, ni boîte de nuit, ni parcs ou endroits libres ou l'on puisse se retrouver avec joie, librement.

Tu travailles, pour gagner une misère qui te suffit à peine à vivre, à payer ton loyer, les charges et tu te prives sur la nourriture qui est trop cher alors même que ceux qui le produisent les agriculteurs, des travailleurs, qui sont dans le même cas que toi. Leur récolte ne suffira pas à payer leurs charges et donc à vivre avec joie.

La joie de vivre à 20 ans tu crois la connaître parce que tu ne sais pas ce que c'est. Tu crois que c'est ce que tu vie. Ce qu'on te dit de faire. De te lever pour aller travailler. Payer et consommer. Et si on te dit reste chez toi. Tu restes chez toi convaincu de bien faire pour toi et les autres. Ce n'est pas la joie de vivre, c'est une contrainte, une acceptation vers un contrôle de ta vie.

La joie de vivre devient virtuel. Le télétravail s'intensifie, les jeux vidéos explosent. Internet. Les vidéos en ligne. Skype ou autres messengers te permettent de prendre l'apéritif avec des amis ou ta famille. Tu fais l'amour avec un casque, tu entretiens une relation avec un inconnu dans un tchat. Le monde devient virtuel. Pire que tout, l'amour devient virtuel.

Au dépend de la sédentarité. De l'obésité, de l'affection réel. De l'amour physique de la tendresse du soutien ou de l'aide que tu apportes par ta présence, ton sourire ou tes peines.

Tu reviens dans une vie réel et tu t'aperçois que 99% des regards des gens que tu croises, te fuient.

Alors la peur a remplacé la joie de vivre.

Ne serait-ce pas une société d'imposture finalement.

Il suffit de regarder les yeux des gens qui ne portent plus qu'un masque..

 

..... Ludovic Rousseau .....

Aimons nous les uns les autres.